All posts by MPromerat

CONFÉRENCE DE JEAN-FRANÇOIS CHANET « Jean Zay, ministre réformateur »

Dans le cadre des manifestations organisées par le Comité en l’honneur des 80 et des passagers du Massilia,  en mémoire de Jean Zay,

SAMEDI 22 juin 2024 à 15 heures 30

Théâtre de Cusset

Conférence de Jean- François CHANET (Professeur Sciences Po Paris, Membre de l’Institut universitaire de France, Ancien recteur de l’académie de Bourgogne-Franche-Comté)

JEAN ZAY, MINISTRE RÉFORMATEUR

Entrée libre

BROCHURE du CIERV n°7 « Sports et sportifs en France- 1940-1944 »

La brochure rassemblant les communications présentées lors des rencontres 2023 (Sports et sportifs en France -1940-1944 est disponible. Elle peut être retirée à l’occasion des conférences du CIERV. Elle est gratuite pour les adhérents de l’association. Elle peut être acquise, pour la somme de 10 euros, en nous contactant à ciervichy@orange.fr

Des exemplaires des brochures parues depuis 2019 sont encore disponibles. Les personnes souhaitant en disposer peuvent nous contacter à l’adresse suivante: ciervichy@orange.fr

Paul RIVES; de la SFIO à la Collaboration

PAUL RIVES De la SFIO à la Collaboration   

Paul Rives appartient à longue liste des hommes, venus de la gauche, et ralliés en 1940 au Maréchal Pétain, parfois à la collaboration voire au collaborationnisme, avec des intensités variables dans l’engagement: de Belin à Spinasse, de Déat à Marion ou à Doriot, en passant par Max Bonnafous, Gaston Bergery, René Château, Claude Jamet, Ludovic Zoretti, Félicien Challaye, Alexandre Zevaes, tous ont fait un choix sans retour qui peut aujourd’hui surprendre, mais auquel l’on trouve des explications, sinon des justifications. Paul Rives n’a certes occupé qu’un rôle mineur dans les années 1940-1944.

13 AVRIL 2024 CONFÉRENCE DE Christophe LUCAND « Le vin des nazis ». Comment les caves françaises ont été pillées durant l’Occupation

Christophe LUCAND est agrégé et docteur en histoire. Il est chargé de cours à Sciences po Paris et chercheur associé à la chaire Unesco « Cultures et traditions du vin » de l’Université de Bourgogne. Spécialiste des mondes de la vigne et du vin, il est l’auteur de nombreux ouvrages, comme Les négociants en vins de Bourgogne. De la fin du XIXe siècle à nos jours (Editions Féret, 2011), Le pinard des poilus (Presses Universitaires de Dijon, 2015), et « Le vin et la guerre. Comment les nazis ont fait main basse sur le vignoble français (Armand Colin, 2019).

Dés les premiers jours de l’avancée allemande en territoire français, en mai 1940, l’envahisseur organise un système de captation du vin français. En quelques mois, le IIIe Reich puise avec méthode dans les réserves accumulées par un demi-siècle de surproduction. La rapacité des dirigeants nazis est sans limite en ce domaine comme en d’autres ; les dignitaires du Reich, Goering en tête, l’ambassade allemande à Paris (Abetz) les officiers supérieurs mais également des fonctionnaires du parti nazi organisent ce qu’il faut bien appeler un pillage systématique, une « ruée vers l’or rouge »conduite  par un « service des vins français» et une cohorte de Weinfûrher. Ce pillage ne peut se faire que grâce à la complicité intéressée d’acteurs du monde viticole français, propriétaires, négociants, notabilités tels « Monseigneur » Mayol de Lupé ou Marie Charles Jean Melchior de Polignac, le tout Paris de la collaboration et quelques trafiquants interlopes.

Plusieurs dizaines de millions d’hectolitres, tel fut le butin prélevé pendant quatre ans au profit du parti hitlérien, de ses dirigeants, de l’armée allemande. Le livre de Christophe Lucand met l’accent sur un aspect de l’occupation rarement abordé, selon l’auteur encore en grande partie tabou, un « drame irréparable qui sauva la vigne et le vin français de la dévastation au prix fort du déshonneur ».

CONFERENCE DE Christophe LUCAND « Le vin des nazis ». Comment les caves françaises ont été pillées durant l’Occupation

SAMEDI 13 AVRIL 2024

14 heures 45

CENTRE CULTUREL DE VICHY

Conférence de Christophe LUCAND

« LE VIN DES NAZIS »

Comment les caves françaises ont été pillées durant l’Occupation

Christophe LUCAND est agrégé et docteur en histoire. Il est chargé de cours à Sciences po Paris et chercheur associé à la chaire Unesco « Cultures et traditions du vin » de l’Université de Bourgogne. Spécialiste des mondes de la vigne et du vin, il est l’auteur de nombreux ouvrages, comme Les négociants en vins de Bourgogne. De la fin du XIXe siècle à nos jours (Editions Féret, 2011),  Le pinard des poilus (Presses Universitaires de Dijon, 2015), et « Le vin et la guerre. Comment les nazis ont fait main basse sur le vignoble français (Armand Colin, 2019).

Dés les premiers jours de l’avancée allemande en territoire français, en mai 1940, l’envahisseur organise un système de captation du vin français. En quelques mois, le IIIe Reich puise avec méthode dans les réserves accumulées par un demi-siècle de surproduction. La rapacité des dirigeants nazis est sans limite en ce domaine comme en d’autres ; les dignitaires du Reich, Goering en tête, l’ambassade allemande à Paris (Abetz) les officiers supérieurs mais également des fonctionnaires du parti nazi organisent ce qu’il faut bien appeler un pillage systématique, une « ruée vers l’or rouge »n conduite  par un « service des vins français» et une cohorte de Weinfûrher. Ce pillage ne peut se faire que grâce à la complicité intéressée d’acteurs du monde viticole français, propriétaires, négociants, notabilités tels « Monseigneur » Mayol de Lupé ou Marie Charles Jean Melchior de Polignac, le tout Paris de la collaboration et quelques trafiquants interlopes.

Plusieurs dizaines de millions d’hectolitres, tel fut le butin prélevé pendant quatre ans au profit du parti hitlérien, de ses dirigeants, de l’armée allemande. Le livre de Christophe Lucand met l’accent sur un aspect de l’occupation rarement abordé, selon l’auteur encore en grande partie tabou, un « drame irréparable qui sauva la vigne et le vin français de la dévastation au prix fort du déshonneur ».

9 Mars Conférence de Mme ALYA AGLAN « Résister par l’humour »

 SAMEDI 9 MARS 2024

CENTRE CULTUREL DE VICHY

Salle Caillois

14 heures 45

Madame Alya AGLAN est professeure d’histoire contemporaine à l’Université Paris1 Sorbonne, où elle dirige le centre Pierre Renouvin. Spécialiste de l’histoire de la France des années quarante, elle a publié de nombreux ouvrages sur la Résistance, notamment une étude sur le mouvement Libération Nord, La Résistance sacrifiée, Le mouvement Libération Nord (Flammarion 1999), puis un essai sur la notion même de Résistance, Le Temps de la Résistance (Éditions Actes Sud 2008)  et participé à un ouvrage à propos de Jean Cavaillès, Jean Cavaillès résistant ou la pensée en actes (en collaboration avec Jean-Pierre Azéma, Flammarion, 2002). Plus récemment, elle a publié un ouvrage de synthèse intitulé La France à l’envers. La guerre de Vichy 1939-1945 (Folio Gallimard, 2015).

La conférence du 9 mars portera sur le rire en résistance, à partir de son ouvrage Le rire ou la vie ; Anthologie de l’humour résistant, 1940-1945  (Folio Gallimard 2023). Elle y montre comment l’humour fut une arme pour ceux qui luttaient contre l’occupant et ses complices. A la fois une façon de se rassurer en préservant un espace de liberté, mais aussi un moyen de dénonciation des mensonges de la propagande et des reniements de dirigeants engagés dans une politique de collaborations. La dérision, le pastiche, le détournement de chansons, de slogans, la caricature deviennent des armes et l’une de formes de la lutte, moins dérisoires que l’on pourrait le croire.

CONFÉRENCE DE MME ALYA AGLAN « RÉSISTER PAR L’HUMOUR »

SAMEDI  9 MARS 2024

14 heures 45 Centre culturel de Vichy

Salle Caillois

Madame Alya AGLAN est professeure d’histoire contemporaine à l’Université Paris1 Sorbonne, où elle dirige le centre Pierre Renouvin. Spécialiste de l’histoire de la France des années quarante, elle a publié de nombreux ouvrages sur la Résistance, notamment une étude sur le mouvement Libération Nord, La Résistance sacrifiée, Le mouvement Libération Nord (Flammarion 1999), puis un essai sur la notion même de Résistance, Le Temps de la Résistance (Editions Actes Sud 2008)  et participé à un ouvrage à propos de Jean Cavaillès, Jean Cavaillès résistant ou la pensée en actes (en collaboration avec Jean-Pierre Azéma, Flammarion, 2002). Plus récemment, elle a publié un ouvrage de synthèse intitulé La France à l’envers. La guerre de Vichy 1939-1945 (Folio Gallimard, 2015, deux volumes).

La conférence du 9 mars portera sur le rire en résistance, à partir de son ouvrage Le rire ou la vie ; Anthologie de l’humour résistant, 1940-1945 (Folio Gallimard 2023). Elle y montre comment l’humour fut une arme pour ceux qui luttaient contre l’occupant et ses complices. A la fois une façon de se rassurer en préservant un espace de liberté, mais aussi un moyen de dénonciation des mensonges de la propagande et des reniements de dirigeants engagés dans une politique de collaboration. La dérision, le pastiche, le détournement de chansons, de slogans, la caricature deviennent des armes et l’une de formes de la lutte, moins dérisoires que l’on pourrait le croire.

LE RÉGIME DE VICHY ET LE SPORT (1940-1944)

Entre 1940 et 1944, les autorités de « l’État Français », installées à Vichy, ont fait du sport un élément central de leur projet politique, présenté comme la Révolution Nationale, supposée restaurer des valeurs dont l’abandon aurait  été la cause de la défaite de 1940.
Le dossier qui suit comprend un ensemble documentaires de trente pages, divisé en cinq parties,  ainsi que des propositions pédagogiques à destination de collégiens et de lycéens.

VICHY ET LE SPORT

PROPOSITIONS PEDAGOGIQUES

CONFÉRENCE DE PHILIPPE COLLIN 3 FÉVRIER 2024

Samedi 3 février 2024

14 heures 45

Centre Culturel de Vichy

Philippe COLLIN, producteur à France Inter;

Léon Blum, le courage et la fidélité.

Philippe COLLIN est l’auteur d’un podcast  à propos de Léon Blum (consultable en ligne) et d’un livre « ‘ Léon Blum, une vie héroïque » publié en 2023 aux éditions  Armand Colin, en association avec France Inter. Il a précédemment réalisé un podcast sur Pétain et vient de produire une série à propos des Résistantes, autour de cinq personnalités Lucie Aubrac,Geneviève de Gaulle,  Mila RacineSimonne Mathieu et Renée Davelly

CONFÉRENCE DE Philippe COLLIN  » Léon Blum, le courage et la fidélité »

Samedi 3 février 2024

14 heures 45

Centre Culturel de Vichy

Philippe COLLIN, producteur à France Inter;

Léon Blum, le courage et la fidélité.

Philippe COLLIN est l’auteur d’un podcast  à propos de Léon Blum (consultable en ligne) et d’un livre « ‘ Léon Blum, une vie héroïque » publié en 2023 aux éditions  Armand Colin, en association avec France Inter. Il vient de produire un podcast à propos de cinq résistantes: Lucie Aubrac, Geneviève de Gaulle, Mila Racine, Simmone Mathieu, René Davelly.